Vous venez de découvrir l’infidélité de votre conjoint, ou vous venez d’avouer à votre conjoint que vous l’avez trompé.

 

C’est une période très perturbante où vous remettez tout en question.

Dans cet article, je vais vous parler des émotions que vous traversez, l’un et l’autre, des erreurs classiques que vous avez tendance à faire et surtout de comment on travaille en médiation pour retrouver de la confiance dans la relation après une infidélité.

Avant de parler de tout ça: je vais mettre une précaution. Je vais utiliser des mots ici comme « tromper », « celui qui a trompé/celui qui est trompé, l’infidèle, etc ». Sachez que je n’utilise ces mots aujourd’hui que pour permettre la compréhension au plus grand nombre. Ce n’est pas du vocabulaire que j’utilise en séance, tout simplement parce qu’il perpétue des notions de bon et de méchant, de victime/bourreau. Or, ça ne vous aide pas à retrouver du lien. En séance, j’utilise des mots choisis ensemble ou le prénom des personnes

L’état émotionnel de celui qui a été trompé

Vous venez de découvrir l’infidélité de votre conjoint ou il vous l’a avoué. Vous traversez ces différentes émotions.

  • Juste après l’annonce ou la découverte, celui qui a été trompé vit une tempête d’émotions.
  • Vous pouvez avoir le réflexe de vouloir partir, claquer la porte ou de vouloir se venger
  • Vous essayez de trouver de la cohérence dans votre histoire et re-vérifie mentalement toute l’histoire du couple
  • C’est un moment où celui qui a été trompé va être dans une grande demande de transparence: il va vouloir vérifier le téléphone, les mails, l’agenda, etc…

Vous êtes la personne qui a commis l’infidélité ?

  • Vous pouvez avoir tendance à vous refermer, et à donner le moins possible prise aux émotions de son conjoint.
  • Vous voulez vous montrer attentif, prévenant, être dans une forme « d’effacement ».
  • En même temps, vous avez conscience de la douleur que vous causez à votre conjoint, et vous êtes vous-même bouleversé. Car l’intention à « une tromperie » n’est pas de faire du mal à votre conjoint, mais bien de nourrir un besoin qui existe chez vous et qui n’a pas trouvé place dans la relation. Que cette part de lui qui fait ça vienne mettre votre conjoint dans tous ses états, ça n’est pas ce que vous vouliez. Cela se traduit chez vous par un grand sentiment de culpabilité.
  • Vous aussi, vous allez avoir besoin de retrouver confiance dans la relation.

Les erreurs classiques

 

Après cette découverte, vous avez tous deux besoin de retrouver de la confiance dans la relation.

L’une des erreurs classiques, c’est de croire que la confiance peut passer par la totale transparence, par l’idée de « tout dire » sur ce qu’il s’est passé et sur ce que celui qui a trompé fait à partir de maintenant.

Pourquoi c’est une erreur?

La transparence sur ce qu’il s’est passé: où, avec qui, comment ? Va simplement alimenter l’inquiétude de celui qui a été trompé et activer la comparaison : qu’est-ce que « l’autre personne » est ou fait de plus? De mieux ? Cette machine est une torture sans fin.

Quant à la transparence sur ce celui qui a trompé fait à partir de maintenant: elle remplace la confiance par la vigilance. (Et la vigilance, c’est tout à fait le contraire de la sérénité).

Celui qui a été trompé devient « le surveillant » de l’autre. Or quand on est vigilant tout le temps, on trouve toujours à redire. L’esprit ne peut pas trouver d’apaisement ainsi.

D’autant que le « surveillé » peut avoir du mal à supporter d’être « l’éternel accusé » et développer des comportements d’évitement ou de provocation.

A ce stade de la vidéo, si vous trouvez que rentrer dans de la surveillance de son conjoint est « normal » dans ce cas, vous pouvez arrêter la vidéo: vous n’allez pas aimer travailler avec moi.

Alors comment retrouver confiance dans la relation ?

En médiation, je vais vous proposer de suivre le chemin suivant:

Nous allons explorer l’histoire de cette infidélité et échanger sur le contexte qui a amené l’un des partenaires à tromper l’autre: Y a-t-il eu des évènements particuliers (naissance d’un enfant, mort d’un parent, licenciement…) ? que se passait-il dans la relation à ce moment-là ? Y a-t-il eu des tentatives de discussion qui n’ont pas été comprises ou entendues?

Entendez-moi bien: le but du jeu n’est pas de trouver des excuses, ou des justifications.

Le but est de comprendre l’état d’esprit et d’identifier les intentions du conjoint qui a commis l’infidélité: de voir ce qu’il a nourri comme besoin en allant voir ailleurs, ce qu’il a fait « pour » lui (et non pas « contre » son conjoint).

De voir également ce que celui qui a été trompé a joué à ce moment-là dans la relation.

Pourquoi ce travail est important ?

Parce qu’il permet de voir ce que chacun des membres du couple a joué dans la relation, à cette période, et de voir quelle responsabilité a chacun. Comment d’une certaine façon, chacun a contribué à ce que l’infidélité fasse partie de la relation.

Aller chercher cette notion de responsabilité est importante, tout simplement parce qu’elle permet à chacun de récupérer son pouvoir, sa liberté d’action.

Je parle bien de responsabilité, car il s’agit de sortir du « c’est lui qui… c’est de sa faute ». Pour retrouver de la confiance, comprendre comment « j’ai contribué » à ce que cela arrive est le chemin le plus sûr, tout simplement parce ce que vous vous faîtes est la seule chose que vous pouvez pleinement maîtriser.

Que se passe-t-il ensuite ?

Une fois que ce travail est fait, les émotions ont baissé d’un niveau.

Vous pouvez alors constater ensemble ce qu’il reste de votre relation, choisir et décider si vous avez envie de continuer votre relation ou de l’arrêter. Je vous accompagne à définir comment vous voulez que cela se passe à l’avenir entre vous.

SI vous prenez la décision de poursuivre la relation, je vous accompagne à voir comment les besoins que « celui qui a trompé » est allé nourrir à l’extérieur peut être nourri dans la relation, et comment cela peut être un moteur à remettre de la légèreté, du jeu, de la joie dans la relation.

Vous construisez ensemble, les bases d’une nouvelle façon d’être en relation. Une façon qui tient compte de qui vous êtes, dans tous vos facettes. Et vous construisez donc la possibilité d’une relation durable où vous pouvez être pleinement vous-même.

Si vous vivez cela et que vous avez besoin d’aide: vous trouverez dessous le lien pour prendre RDV.